CONSEILS

 

 

LA CANTHARIDE (ou dermite caustique à la cantharidine)

La cantharide est en fait un insecte. Elle est connue car utilisée dans la pharmacopée comme aphrodisiaque (à petite dose, car les dose élevée peuvent être mortelle !).

Elle est connue par contre par les togolais, surtout du nord du Togo, comme un insecte saisonnier, dont la prolifération semble coïncider avec l’arrivée du Harmattan, un vent poussiéreux, soufflant entre le mois de novembre et le mois de janvier (voire février). Les habitants des zones semi désertiques du Togo la connaissent bien, car pendant cette période, gare à qui se fait toucher par une cantharide !! En effet, le contact avec l’insecte est responsable de brûlures cutanées douloureuses.

La cantharide est moins bien connue par les populations du sud du Togo, quand bien-même elles en connaissent la désagréable « brûlure en trainée ». le trajet dessiné par la brûlure de la cantharide lui a valu le nom de « ZONA », désignation fausse, certes, mais dont on comprendra l’objet dans la lecture de cet article.

QU’EST-CE QUE LA CANTHARIDE ?

Il s’agit d’un insecte de la famille des Meloidae (Coléoptères).

Elle est connue en Europe méridionale et centrale, en Asie et en Amérique. En France, il vit surtout dans le Midi. Son nom est la « Lytta vesicattoria », ou cantharide officinale.

Au Togo, elle est répandue sur tout le territoire, mais se multiplie beaucoup plus au nord du pays. Son nom est : la « Lydomorphus pilitarsis ».

La cantharide est un insecte allongé, dont l’aspect et la couleur sont assez plaisants, alors que son vol par contre est assez lourdaud la rendant facile de capture.

La cantharidine est secrétée par tout le corps de l’insecte. C’est donc au contact de l’insecte que se produit la brûlure. L’insecte ne pique donc pas.

COMMENT SE MANIFESTE LA DERMITE CAUSTIQUE ?

Il y un temps décalé entre le contact avec l’insecte (ou sa sécrétion) avant les manifestations cutanées.

Parfois on ne se rend pas compte d’avoir été touché.

Des sensations douloureuses cutanées apparaissent, puis progressivement se dessine une zone cutanée rouge (érythémateuse) sur laquelle vont apparaitre des petites bulles à contenu clair ou trouble (phlyctènes, pustules).

                                  Brûlures de cantharide sur peau blanche    Brûlures de cantharide sur peau noire

A la phase d’état de la manifestation, il s’agit d’une plaque rouge dont le centre contient les pustules. Parfois le centre est plutôt d’aspect cyanique (sombre).

La zone de brûlure peut être isolée ou prolongée par un trait rouge (d’où la fausse désignation de zona par les locaux).

Deux zones de brûlures reliées entre elles

Il est classique que la zone atteinte soit une zone exposée (cou, bras, visage parfois) mais des zones protégées, comme le tronc et les fesses, peuvent être atteintes.

 

Présentation différente en rapport avec la couleur de la peau

QUELS SONT LES RISQUES LIES A LA CANTHARIDE ?

Aucun sommes-nous tentées de dire au prime abord, et ceci est juste. Mais il faut reconnaître que lorsque la zone atteinte est sur une peau fine (visage, paupières, organes génitaux) un œdème local important et douloureux peut être noté, sans que cela ne représente aucun signe de gravité. Par contre, si les conjonctives (les yeux) sont touchées, les risques deviennent ceux des brûlures oculaires.

COMMENT SOIGNE-T-ON LA CANTHARIDE ?

La brûlure de la cantharide a ceci de particuliers, que les vésicules ou phlyctènes que l’on croit pustuleuses sont en fait troubles, contenant la cantharidine, susceptible de brûler d’autres endroits du corps.

Il est conseillé, en cas de vésicules ou de phlyctènes, et si on devait les évacuer soi-même, de le faire sous une eau courante (douche fine sur l’endroit atteint) ou par immersion (de l’endroit atteint).

Après ce premier soin local, le traitement est celui de toute brûlure superficielle et localisée (crèmes antiseptiques) et des antalgiques (PARACETAMOL) pour les douleurs.

La guérison est en fait rapide sans laisser la moindre cicatrice.

Pour les peaux blanches, pigmentant facilement, il peut s’avérer nécessaire d’appliquer une crème écran solaire sur la cicatrice pendant quelque temps.

COMMENT PEUT-ON EVITER LA CANTHARIDE ?

La dermite caustique à la cantharidine est un accident.

Il est difficile de l’éviter si on ne connait pas l’insecte qui la cause.

Et même si c’était le cas, le plus souvent les personnes atteintes ne se sont pas rendus compte d’avoir été touché par un insecte.

Notre avis personnel sur la question (avis qui n’engage aucune école dermatologique) est que, le plus souvent, du fait de son vol lourdaud, l’insecte touche accidentellement du linge en cours de séchage en plein air, y laissant le produit caustique qui lors du port de l’habit touche la peau. Ceci expliquerait bien comment la dermite caustique peut toucher des zones protégées comme celles présentées sur l’iconographie précédente.

Dr R. K. BARRUET

 

 

 

 

 

 

Accueil | Galerie Photos | L'équipe médicale | Votre hospitalisation | Le plateau technique | Urgence | Contact |

Copyright BKR'S Editions 2008